troOn, créateur internet à Lille
Le véritable créateur de sites internet
depuis l'An 2000
Jeudi Veggie La campagne Jeudi Veggie, animée par l’Association végétarienne de France et L214, encourage à manger végétarien un jour par semaine. J’ai réalisé la (...)
- La plus petite galerie du monde (OU PRESQUE) Depuis octobre 1995, la plus petite galerie du monde (OU PRESQUE) est une galerie d’art à Roubaix pas tout à fait comme les autres. Le principe : (...)
Mazurié artiste plasticienne Un site riche en couleurs pour une artiste bretonne qui monte. J’ai réalisé la charte graphique en m’inspirant de son oeuvre, des teintes vives en (...)
Ales2013 Un site événementiel commandé par le CRAC Europe pour la grande manifestation anticorrida qu’il organise au mois de mai. Je me suis chargé de toute (...)
France Moyen-Orient L’actualité économique du Moyen Orient en français, c’est ce que propose ce site internet qui est alimenté régulièrement depuis plus de dix ans et qui (...)
FLAC | Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas Je m’occupe du site de la "Fédératon des Luttes pour l’Abolition des Corridas", un wordpress, sur lequel je suis en charge de la maintenance (...)
Ambassade des Pigeons Un site internet en pages statiques que j’ai récupéré dans un état calamiteux, j’ai nettoyé le code, réorganisé les contenus, simplifié la mise en page. (...)
David Allemand, Photographe de nature Abandonné par son ancien webmestre, impuissant face à sa page web infestée par un malware qui y avait établi son nid, David Allemand m’a trouvé grâce (...)
Le camion végétarien Conception graphique et technique du site de Bruno, végétalien itinérant, qui propose ses services de traiteur partout en France, faisant découvrir (...)
Roumics Rencontres OUvertes du Multimédia et de l’Internet Citoyen et Solidaire
Accueil > La foire du troOn >  Pourquoi militer ?
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille
  • Imprimer le texte
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur twitter
  • Recommander cet article
    Recommander cette page

Pourquoi militer ?

11 décembre 2007

parce que c’est un droit

eh ouais, comme ils disent les vieux, y a des hommes qui sont morts pour avoir le droit d’ouvrir leur gueule. A ce moment de la discussion, il existe deux réponses courantes :

- ta gueule papy !

Ou :

- Oui oui oui

Mais papy il est pas encore complétement atteint, nous avons la chance d’être nés (ou presque) dans un pays qui a sa bonne grosse part d’injustice mais qui nous offre également le droit de pouvoir critiquer l’ordre établi. Profitons en !

Devenir végétarien c’est déjà un acte militant et politique, les animaux que vous ne mangez pas ce sont déjà des êtres sensibles qui sont sauvés chaque jour, ou plus précisément des individus qui ne sont pas mis au monde pour quelques jours d’une existence indigente.

MAIS

Vous pouvez faire mieux, si vous communiquez sur votre choix alimentaire, vous faites alors un acte politique, et le nombre d’animaux qui seront libérés d’une vie abominable accroit de manière exponentielle.

Rappelez vous ceci : militer n’est pas un gros mot, militer signifie juste agir dans le but de diffuser et de faire aboutir ses idées. Militer est malheureusement bien proche de militaire, ce qui a beaucoup desservi ce mot à l’essence noble. Car qui a-t-il de plus sensé et productif que d’occuper son temps à ce qui nous tient à coeur ?

Ah mais militer ca peut en prendre des formes, des multiples et des variées, faut désacraliser et dépoussiérer les vieilles photos. Papy aussi a été jeune, rappelez vous !

Quelques manières toutes simples de militer pour le végétarisme sans sortir de son fauteuil :

JPEG

les repas de famille :

les joies d’assister sans broncher aux amoncellements de cadavres qui se suivent et se ressemblent dans une scénographie étudiée. Ah c’est que c’est dégoutant ces poulets éventrés au cou coupé ras, aux cuisses ratatinées sur le ventre ! Ah c’est que c’est répugnant ces rondelles de foie malade présentées dans leur écrin de porcelaine, prêts à garnir les petits toasts mignons, encore en train de fumer sur le bord de table ! Etc etc

Alors là, soit vous quittez la table en hurlant au meurtre, soit vous renversez ladite table en lançant de terrifiantes malédictions sur les générations à venir de chaque personne autour de la table (faire attention à ce qu’aucun des présents ne soient vos parents ou grands-parents) OU BIEN vous évitez toute cette scène de désolation d’une manière fort simple… Vous préparez à manger !

Eh oui le sap sap moyen, de quelque sexe qu’il soit, quel que soit son âge et ses origines ethniques, possède le gène le plus communément partagé, celui de la fainéantise. Faites le test, proposez de faire la bouffe, je suis certain que la plupart du temps on vous en sera gré. Prenez un peu de temps pour calmer la tata qui, entendant vos paroles, s’est jetée par terre en hurlant dans une violente crise de début de carence aigue.

Oui, l’omnivore de base est un animal anxieux, il va certainement falloir commencer par le cuisiner un peu (cuisiner ! Ah ah ah elle est bien bonne on rigole merci) et lui expliquer avec schémas et diagrammes à l’appui que ce qu’il va consommer suffira à le faire tenir au moins jusqu’au Journal Télévisé du soir. Ce stade-là passé, c’est souvent le plus long, vous pouvez vous lancer.

Faites appel à votre créativité, cherchez les textures proches des produits carnés (le seitan est un bon choix) pour les familles à viande ou préparez des salades ou ragouts de légumes pour les familles plus difficiles. Pensez à conserver les sacro saintes traditions culinaires de votre famille, c’est à dire souvent : une entrée, un plat et un dessert.

Si vous êtes nuls en cuisine, faites vous des amis, ou allez piocher sur quelques sites internet de recettes végétaliennes, on en trouve à tous les coins de rue de nos jours.

Si vous avez réussi votre coup, normalement les premières remarques des omnivores devraient donner quelque chose comme : “ça n’a quand même pas le gout de la viande” Oui faut surtout pas les brusquer ces fins gourmets. Ce n’est qu’un verrou dans le grand conditionnement du mangeur de viande qui se débloque, mais il a son importance.

Car il a découvert qu’on peut manger autre chose tout en gardant un confort de goût équivalent. Pour l’instant, le mangeur de viande en est encore à préférer son steak de vache, mais une porte d’importance a été enfoncée, vous avez maintenant devant vous un être fragilisé que vous allez pouvoir dorénavant manipuler à votre guise afin de l’amener à suivre vos vues.

Je plaisante et grossis le trait, mais il n’y a pas de secret, si l’on veut sortir d’un lavage de cerveau, il faut d’abord comprendre comment il se traduit et ensuite employer les outils appropriés. Le conditionnement à la viande aujourd’hui est bien légitimé la plupart du temps par cette question du goût, je ne me trompe pas ? Alors donnons leur ce qu’ils veulent.

Mais ce n’est qu’un début, il va encore falloir le travailler le petit gars. Et les repas de Noël approchent à grand pas, adieu veaux vaches cochons poulets et foies de canards.

(à suivre)


Réagissez

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->adresse lien] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.